Les loups-garous de Thiercelieux


 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partie - 75
Partie WTF
MJ : Daisuke

Participants:
Diogène (x2) / Jiyuu (x1) / Coco1682 (x1) / Gaspars (x2) / Coco (x2)

Jour 0 : Gaspars est Maire
Jour 1 : Cocote perd une vie
Jour 2 : ...
Jour 3 : ...
Jour 4 : ...
Jour 5 : ...

Nuit 1 : Pas de mort
Nuit 2 : Jiyuu perd une vie
Nuit 3 : ...
Nuit 4 : ...
Nuit 5 : ...


Partagez | 
 

 Une ville dangeureuse.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nox
Sorcière
Sorcière
avatar

Masculin
Age : 27

MessageSujet: Une ville dangeureuse.   Jeu 29 Mai 2008 - 20:15

Alors qu'il dégustait un lapin fraichement tué à l'aide de son arc, Michel repensait à son père, un archer de Mons, qui lui avait apprit à tirer à l'arc, et à son grand père, un cuisinier du ballis, qui lui avait apprit à préparer la viande et à la cuire. Il se dit que sans ces deux hommes, il n'aurait pas pu survivre dans la fôret où il s'était réfugié depuis une semaine, depuis que son pére s'est fait tuer à la guerre et que sa mèrè, apprenant sa mort, s'était enfermé dans un couvent pour se consacrer à Dieu, donnant au passage tous les biens que son maris possédait à huit de ses fils, oubliant le neuvième. Quand à son grand père, on l'avait accusé d'empoisoner le ballis et il s'était fait pendre un an avant la mort de son beau fils.

Tout en se remémorant son enfance, Michel entendit des voix venant du coeur de la fôret, où il n'avait pas encore osé s'aventurer. Sa curiosité lui souflait d'aller voir la source de ces chants, alors que sa raison lui criait de les fuir. En réfléchissant, il posa sa main sur sa dague, son unique éritage, ce qui lui donna du courage et finalement, c'est la curiosité qui l'amporta sur la raison. La nuit n'étant pas trop noir, grâce à la pleine lune, il ne prit pas de torche dans le feu qui lui avait servit à cuire le lapin et il se dirigea vers le centre du bois et vers la source des chants.

Caché dans un bosqué d'arbre, il vit une dizaine de personnes qui chantaient autour d'un arbre à moitié brûlé par l'orage, dans une clairière. "Des sorciers." se dit Michel en regrétant de ne pas avoir suivi la voix de la raison. Il resta là, térorisé par ce petit groupe de personnes, n'osant pas bouger de peur que l'un d'eux ne l'aperçoive. Il tréssalit quand l'un des sorciers quitta le groupe, mais comme il ne se dirigeait pas vers lui, il continua d'attendre immobile que ces adorateurs de satan partent.
Et tout d'un coup, une main le poussa au milieu du groupe.



Repensant à cet épisode qui avait changé sa vie, Michel se dirigeait d'un bon pas vers sa vile natal. Il avait mit une tunique de lin, au lieu de sa robe de druide fraichement surti de l'apprentissage, car en ces temps où l'Eglise dirigeait tout, ce n'était pas une bonne idée d'afficher les signes d'un groupe proscrit, on risquait la torture et le bucher, et seule sa ceinture noire indiquait aux initiés son apartenance à l'ordre des druides sombres, la branche guerrière de la confrérie des druides.

Il cacha sa robe, son sabre (obtenu chez les druides), et son arc dans le trou d'un frène, ne gardant avec lui que son sac, contenant des braies et une tunique de rechange, des provisions et des plantes médicinales, sa bourse et sa dague. Ensuite il se mit en route pour parcourir la faible distance qui le séparait des portes de Mons. Il visita le terrain de jeu de son enfance et vit que son anciènne maison était devenue un entrepos,puis il marcha tranquillement dans la ville à la recherche d'une auberge.

C'est alors qu'il vit un homme angoissé qui portait une ceinture jaune, la ceinture de l'ordre des druides pâles, la branche médical de la confrérie des druides. L'homme aussi l'avait vu et se dirigait vers lui.
-Bonjour, je me nome Gérard.
-Bonjour, je m'apelle Michel.
-Cette nuit, un homme a été tué par une harpie, son corps a été retrouvé à moitié dévoré dans une ruelle. J'ais besion de vous pour m'aider à l'anéantire.
-Je ne sais si je suis capable de venir à bout d'une harpie.
-Vous êtes le seul druide sombre à des lieues à la ronde, et à nous deux, nous devrions faire le poid, il ne faut pas qu'une harpie se promène librement dans Mons.
-D'accord, savez vous où elle se trouve?
-Non.
-Tant pis, allons sur les lieux du carnage pour voir si on peut y trouver quelque chose.

Au soir, n'ayant pas découvert la harpie, ils décidairent de la chasser la nuit dans les rues, l'un deux faisant l'appat (Michel) et l'autre le chasseur (Gérard). Michel, qui avait récuperé son sabre et son arc peut de temps avant la fermeture des portes de la ville, n'était qu'a moitié daccord avec se plan, car c'est lui qui prenait le plus de risque, mais comme c'était le plus amème de se défendre, il l'avais accepté.

Tout les sens en éveil, il scrutait les rues à la faible lueur de sa lanterne, sans découvrir sa proie. Il entendait vaguement Gérard se déplacant dans l'ombre pour attaquer la harpie dès qu'elle se montrerait. Soudain, Michel entendit un cri derrière lui et, en se retournant, ilumina Gérard avec sa lanterne. Il était attaqué par une créature semblable à une femme aux yeux rouge, aux dents pointues et aux doigts se finissant par des grifes.

Gérard lança une boule de feu sur la harpie qui le lacha dans un cri de soufrance, avant de repartir à l'attaque. Michel fit alors apparaitre un mur de feu mouvent qui éloigna la harpie de son compagnon, mais elle ne semblais que trés peu affectée, c'est alors qu'il se souvaint que son maitre lui avait un jour dit que les harpies étaient trés résistantes à la magie, sutout à celle du feu. Il dégaina donc son sabre pour se lancer à l'assaut de la créature.

Elle était d'une force stupéfiante et d'une agilité sans pareille, Michel peinait à parer avec son sabre les coups de grifes qui pleuvait sur lui. C'est alors que la harpie fut projeté contre son sabre par une boule de feu de Gérard. Bien que le sabre blessa la créature au bras droit, il fut projeté au sol et Michel dut combatre avec sa dague qu'il venait de tirer de son foureau. Mais il avait une idée et ne s'inquiétait pas. Quand la harpie se jeta sur lui, il lui lança des graines de plantes grimpentes qu'il avait achetée au marché cet apré-midi. La créature fut imobilisé par les plantes qui avait poussée sur elle sous l'effet de la magie. Profitant des quelques secondes d'immobilité de son adversaire avant que celle-ci ne se détache en arachant les plantes, Michel lui trancha la gorge.



-Merci de ton aide Michel, les habitants de Mons te sont redevable, même s'ils ne le seront jamais.
-Au revoir Gérard.
-Où contes tu te rendre mainenant?
-Je vais allé visiter les terres du nord.
-Eh bien bonne chance et au revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanabonzo.labrute.fr
ladybird
Villageois
Villageois
avatar

Féminin
Age : 24

MessageSujet: Re: Une ville dangeureuse.   Lun 2 Juin 2008 - 16:54

super texte nox, je trouve que tu écris super bien car on se met directement dans l'histoire. Je sais pas comment tu réussis à avoir autant d'idées dans la tête mais bon c'est bénéfique (la preuve)
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nox
Sorcière
Sorcière
avatar

Masculin
Age : 27

MessageSujet: Re: Une ville dangeureuse.   Lun 2 Juin 2008 - 17:17

je suis pas tout seul (dans ma tête)

un peu comme lala quoi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanabonzo.labrute.fr
ladybird
Villageois
Villageois
avatar

Féminin
Age : 24

MessageSujet: Re: Une ville dangeureuse.   Mer 4 Juin 2008 - 19:51

ha je me disais aussi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une ville dangeureuse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une ville dangeureuse.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Pétion –Ville ; mairesse Ludie Parent ap danse kompas !
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» Catastrophe naturelle en perspective a Petion-Ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les loups-garous de Thiercelieux :: Accueil :: Auberge :: Coin des artistes-
Sauter vers: